Nos actions

À l’occasion de l’opération « C’est mon patrimoine » de juillet à octobre 2017 lancée par le Ministère de la Culture et de la Communication et le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires, la Ligue de l’Enseignement du Bas-Rhin, en partenariat avec la collection ethnographique de l’Université de Strasbourg, a souhaité faire découvrir la richesse de ce fonds africain au plus grand nombre et particulièrement aux jeunes éloignés de la culture et du patrimoine pour des raisons économiques et sociales.

 

ATELIERS DÉCOUVERTE ET EXPOSITION « LA COLLECTION ETHNOGRAPHIQUE DE L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG : C’EST MON PATRIMOINE ! »

Des ateliers de découverte autour de cette collection africaine, ainsi que l’exposition « La collection ethnographique de l’Université de Strasbourg : c’est mon patrimoine ! », ont été organisés à la Maison Inter-universitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA) à Strasbourg, en vue de :
• Faire découvrir la collection ethnographique de l’Université de Strasbourg au plus grand nombre
• Permettre aux jeunes (10-15 ans) de l’Eurométropole et particulièrement à ceux issus des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (QPV), un accès à la culture et au patrimoine
• Ouvrir l’université sur la cité
• Encourager la mixité sociale en invitant les familles à l’exposition destinée à restituer les travaux des jeunes
• Faire découvrir une collection ethnographique et, à travers elle, la discipline de l’ethnologie et l’art africain
• Aborder la colonisation, la mondialisation, les relations entre la France et l’Afrique et la notion d’identité

 

I. ATELIERS DÉCOUVERTES & CRÉATION DE MASQUE RÉCUP’ART
Lieu : Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA) Dates : les 18, 19 et 28 juillet et 28, 29, 30 et 31 août 2017

Pendant les vacances de l’été 2017, sept ateliers de découverte autour de la collection ethnographique et de création de masques récup’art à destination de jeunes âgés entre 10 et 15 ans et résidant à Strasbourg (quartiers Laiterie, Meinau et Elsau) et à Schiltigheim (quartiers Ouest), ont été organisés à la MISHA. L’objectif était de faire découvrir cette collection africaine et, à travers elle, la discipline de l’ethnologie et l’art africain (approche réflexive), notamment par la pratique des arts plastiques (approche sensible).

Déroulement
Ces ateliers ont eu lieu du 18 juillet au 31 août selon le principe suivant :
• Le matin (3h) : Une présentation de la collection à travers une sélection d’objets, animée par le Professeur Roger Somé, Responsable de la collection, et Gaëlle Weiss, Docteur en Ethnologie. Ces ateliers ont permis de faire découvrir ce fonds aux jeunes et, à travers lui, la discipline de l’ethnologie, l’art africain et l’influence de ces oeuvres sur la création contemporaine. Ces ateliers ont aussi été l’occasion de réfléchir sur le sens de la présence de ces objets africains dans une collection publique française et, ce faisant, d’aborder les relations entre l’Europe et l’Afrique, la question de la mondialisation et, plus largement, d’inviter à se questionner sur nos identités contemporaines, plurielles et complexes.
• L’après midi (3h) : Des ateliers d’arts plastiques recup’art animés par l’artiste plasticienne Ghizlène Chajaï ont été consacrés à la création par chaque jeune d’un masque inspiré par les artefacts africains. 

Le projet en quelques chiffres
• Publics des ateliers (nombre total de participants, adultes inclus) : 57
• Publics enfants
• 9 à 12 ans : 37
• 13 à 15 ans : 7
• 16 à 25 ans : 1
• Adultes accompagnateurs : 12
• Dont publics des quartiers Prioritaires politique de la Ville (QPV) : 38 (Quartiers Ouest, Quartier Meinau, Quartier Elsau, Quartier Laiterie et
publics de migrants) ; partenariats avec la JEEP Meinau, Horizon Amitié - Espace 16, le Collège Hans Arp, dispositif « école ouverte », et la Mairie de Schiltigheim, Service Enfance Jeunesse
• Dont publics en situation de handicap : 1
• Nombre de visiteurs de l’exposition de restitution : 870

ateliers recupart

II. L’EXPOSITION
Lieu : MISHA Dates : du 04 au 28 septembre 2017, puis prolongée jusqu'au 12 octobre (restitution des ateliers avec les jeunes eurométropolitains).

L’exposition « C’est mon patrimoine ! » de la collection ethnographique de l’Université de Strasbourg à la MISHA a constituée le second temps fort de ce projet. Elle a permis de partager l’expérience des ateliers d’été avec les parents et plus largement avec le grand public. Ont ainsi été exposés aux côtés de pièces remarquables de la collection (masque koromba, porte de grenier sculptée dogon, etc.)

, les masques récup’art réalisés par les jeunes eurométropolitains et inspirés par les artefacts africains. Des séquences vidéo ont permis de partager avec les visiteurs les moments forts qui ont marqué les ateliers. L’exposition a reçu un soutien financier de la DRAC et de la ville de Strasbourg. 

Extraits du livre d’Or de l’exposition « Merci pour cette double exposition qui nous parle d’ailleurs, du passé des croyances des hommes et de nos enfants et petits enfants qui ont créé ces masques en 2017 si riches de couleurs et de sagesse (déjà)... Connaissances et tolérance. Merci à eux, aux animateurs et super bravo à tous les initiateurs de ce projet et de l’exposition ». « L’imagination des enfants, du pur bonheur! Bravo pour cette initiative pleine de promesses pour l’avenir ». « Bravo pour ces liens entre les oeuvres africaines et les productions des jeunes de l’Eurométropole ».

masque 1