Accompagnement scolaire

Projet de réussite éducative (PRE)

I. ACCOMPAGNEMENT EN PETIT GROUPE
L’accompagnement en petit groupe est proposé aux enfants et adolescents du CP à la 3e à raison de deux rendez-vous par semaine.

Le groupe de 5 élèves maximum travaille avec l’accompagnateur sur le programme scolaire. Les enfants revoient ce qui a été appris en classe de manière détournée ou plus approfondie, l’accompagnateur prend le temps nécessaire afin de permettre aux élèves de bien maitriser ces apprentissages. Un temps est pris pour l’aide aux devoirs et l’apprentissage des leçons, puis des temps éducatifs plus variés sont proposés (lecture d’albums, fabrication de carte de voeux, jeux, lecture d’images…) Nous attachons énormément d’importance à ce que les intervenants utilisent de méthodes actives, participatives et ludiques, différentes et complémentaires à celles utilisées par le corps enseignant.

Sur l’année scolaire 2017-2018, la Ligue intervient sur les communes de Strasbourg, Haguenau, Bischwiller et Kaltenhouse dans le cadre du programme de réussite éducative (PRE). L’année 2017 a été menée grâce à 30 accompagnateurs engagés qui ont effectué environ 3 800 heures d’accompagnement dans les écoles et collèges des communes. 

Le programme de réussite éducative proposé par la Ligue de l’Enseignement se décline en 4 propositions :
• L’accompagnement en petits groupes
• L’atelier langage
• L’atelier linguistique au collège
• L’atelier langage parent/enfant à l’école maternelle

 

accompagnement scolarite pre

II. ATELIER LANGAGE PARENT/ENFANT EN ÉCOLE MATERNELLE
Ces ateliers d’une heure sont à destination d’enfants de 4 à 5 ans et de leurs parents des écoles maternelles des Pins à Haguenau, du Centre et de Luhberg à Bischwiller. Ils ont lieu sur le temps scolaire, le plus souvent en début de matinée, moment où l’attention des enfants est la plus importante.

Les directions d’école mettent à disposition des intervenantes une salle (salle de classe, bibliothèque, salle de motricité…) dans laquelle ces dernières peuvent prendre en charge le groupe constitué d’environ une dizaine de personnes (5 parents et 5 enfants). Le repérage des familles, à qui cet accompagnement peut être bénéfique, est réalisé en étroite collaboration avec les équipes pédagogiques de ces 3 écoles. Afin que ces ateliers permettent à des enfants en difficulté de prendre goût aux apprentissages, nos intervenantes créent et mettent en place des activités éducatives ludiques, participatives et interactives adaptées aux besoins et à l’évolution de chaque groupe.

Objectif
L’objectif de ces ateliers est principalement langagier (acquisition de vocabulaire, construction de phrases…). Pour atteindre cet objectif, nos intervenantes travaillent avec les enfants mais aussi avec les parents sur des compétences plus transversales :
• Les savoir-être à l’école : se saluer en début et fin de séance, prendre la parole au sein du groupe et s’écouter
• Les savoir-faire : tenir un crayon, s’assoir sur une chaise et devant une table avant de commencer un dessin

III. ATELIERS LANGAGE À L’ÉCOLE PRIMAIRE
Ces ateliers d’une heure et demie par semaine sont à destination d’enfants scolarisés en école primaire.

Cette année, des enfants scolarisés sur Haguenau, Bischwiller et Strasbourg ont pu en bénéficier. Les séances ont lieu, sauf cas particulier et exceptionnel, à la fin du temps scolaire dans l’école que fréquente l’enfant. Les directeurs d’école mettent à disposition des intervenants et du groupe qu’ils suivent des salles (classe, bibliothèque…) au sein de leur établissement. Ces ateliers concernent des enfants qui ont un langage oral pauvre (système syntaxique limité, vocabulaire restreint…) et qui risquent d’avoir par la suite de grandes difficultés à entrer dans l’écrit. Ces ateliers visent donc à prévenir l’échec scolaire. Nous privilégions l’accès à ces ateliers aux enfants de CP et CE1 afin de leur donner des bases pour la suite de leur scolarité. En effet favoriser l’apprentissage du langage dans les premières années de scolarisation des enfants équivaut à favoriser son apprentissage scolaire. Si les contenus et le rythme de chaque séance sont adaptés aux participants, nous attachons de l’importance à ce que les séances soient ritualisées afin d’apporter un cadre d’apprentissage rassurant pour les enfants. La mise en place d’un atelier se déroule donc en 3 phases :


• L’accueil des enfants avec un temps d’échange sur la vie quotidienne
• Des interactions langagières entre l’intervenant et les enfants à partir de livres (apprendre à parler en racontant, à partir d’histoire à parler, livres illustrés…), des jeux adaptés (jouer pour parler, parler pour jouer) pour un entraînement au langage
• Second temps d’interactions langagières avec un support différent.

Objectif
L’objectif de ces ateliers est d’aider des enfants qui ont besoin d’échanges plus fréquents afin qu’ils acquièrent des structures langagières et un vocabulaire plus diversifié. La mise en place de relations privilégiées entre l’intervenant et l’enfant au sein d’un petit groupe (dans l’idéal de 2 à 4 enfants) ainsi que des apports adaptés et ajustés au plus près du niveau de chacun, permet à chaque enfant d’être stimulé et favorise un maximum d’interactions langagières
accompagmenet à la scolarité 2

 

 IV. ATELIER LINGUISTIQUE AU COLLÈGE

Ateliers à destination de jeunes de 11 à 16 ans issus des collèges Kléber et Foch sur Haguenau et de la cité Maurois à Bischwiller.

Ils ont lieu dans les établissements scolaires, en priorité pendant les heures libres ou de permanence  des élèves afin de ne pas surcharger leur journée. Les groupes sont constitués de 3 à 5 élèves. Ces ateliers concernent des jeunes en difficulté scolaire à cause de lacunes au niveau du langage (vocabulaire peu diversifié, difficulté de syntaxe…) qui ne leur permettent pas de comprendre ce qui est attendu d’eux par le corps enseignant (par exemple : comprendre un cours, lire, comprendre et appliquer des consignes d’exercice, être en mesure de comprendre une oeuvre étudiée en classe…).

Afin d’accompagner, les élèves dans leur apprentissage, les intervenants proposent en fonction des groupes et de leur évolution soit des ateliers :
• De remédiation lecture à des jeunes avec un niveau de lecture très faible (reconnaître et automatiser la reconnaissance des sons, automatiser le décodage des mots et gagner en fluidité dans le cadre de textes courts…)
• De renforcement à la lecture et à la compréhension. Ils s’adressent à des jeunes qui savent lire mais ne comprennent pas ce qu’ils lisent (longueur du texte, manque de vocabulaire, type de textes dont ils ne connaissent pas les codes…). En fonction des groupes, soit l’intervenant retravaille des textes étudiés en classe (extrait de romans, article de journaux…), soit travaille de nouveaux textes en fonction des centres d’intérêts des jeunes. La première manière de procéder permet à des jeunes en manque de motivation de trouver un intérêt direct dans cet apprentissage puisque ce travail est réinvesti pendant les cours et peut être évalué par un professeur. La seconde manière de procéder permet d’intéresser, de susciter la curiosité et l’envie d’apprendre du jeune plus facilement. À ce titre, de mars à mai 2017, les accompagnateurs ont travaillé en collaboration avec des bénévoles de l’association Lire et Faire Lire à raison d’une heure par semaine. Les bénévoles sont intervenus dans les petits groupes afin de leur proposer leurs lectures coup de coeur et de leur transmettre leur plaisir de lire. Ces aides ponctuelles ont également permis aux intervenants de pouvoir accorder des temps plus individualisés à certains élèves du groupe pendant que le bénévole prenait en charge l’autre partie des élèves.
• D’apport de vocabulaire leur permettant de comprendre le contenu d’un cours, les consignes d’un exercice mais aussi d’arriver à exprimer sa pensée sur un sujet. Pour cela, les intervenants favorisent les temps d’échange entre les participants (par exemple : permettre à chacun de faire un retour sur sa journée favorise à la fois un travail de description mais aussi d’expression de ressenti ou d’avis), les supports ludiques tels que le jeu de société (être capable de comprendre une consigne, de transmettre une consigne, ou encore de décrire ce que je suis en train de faire).

Contrat local d'accompagnement à la scolarité (CLAS)

Par des stratégies diversifiées et une pédagogie du détour, l’accompagnement à la scolarité comme nous l’avons mis en place tout au long de l’année, vise à :
• Aider les jeunes à acquérir des méthodes, des approches susceptibles de faciliter l’accès au savoir. Pour cela, nos accompagnateurs scolaires travaillent avec les enfants l’utilisation du cahier de texte/agenda, la bonne tenu des cahiers de cours ou encore la compréhension de la composition des manuels scolaires et leurs utilisations comme ressources. Nous attachons aussi de l’importance à ce que chaque élève puisse se construire un climat de travail favorable qu’ils s’approprient et qu’ils puissent reproduire au sein de son foyer. (mise en place des rituels dans l’organisation du temps et de l’espace de travail).
• Élargir les centres d’intérêt des enfants et adolescents, par une ouverture sur les ressources culturelles, sociales et économiques de la ville ou de l’environnement proche. Par exemple cette année, les enfants des écoles Reuss 1 et Reuss 2 ont visité l’espace Django Reinardt (médiathèque, école de musique, salle de spectacle, régies sons et lumières, coulisses…) et ont assisté à la répétion d’un groupe de musique et aux balances réalisées par le régisseur de la salle. L’objectif était de faire découvrir aux enfants un lieu culturel présent sur leur quartier et sa programmation. En effet très peu d’entre eux fréquentait ce lieu par méconnaissance ou par crainte. Certains enfants ont pu faire remonter qu’il croyait que « ce n’est pas un endroit pour nous », désormais ils savent ce qu’ils peuvent trouver derrrière les portes de l’espace Django Reinart : un endroit diversifié et accessible à tous.
• Valoriser leurs acquis afin de renforcer leur autonomie personnelle et leur capacité de vie collective. Pour cela nos accompagnateurs encouragent la pratique de l’entraide et du tutorat entre les jeunes. Ils organisent de temps en temps des jeux collectifs
• Accompagner les parents dans le suivi de la scolarité des enfants. En début d’année, nous avons mis en place des permanences d’inscription sous différentes formes en fonction des spécifités du public et des territoires. Dans les collèges de Haguenau et deBischwiller, nous avons mis en place des réunions d’informations collectives suivi d’un temps d’inscription. Dans les écoles élémentaires de Strasbourg, nous sommes allés à la rencontre des parents devant les école pour expliquer ce qu’était l’accompagnement scolaire, répondre aux questions des parents de manières plus individuelles et procéder à un temps d’inscription pendant lequel nous aidions les familles qui en avaient besoin à remplir le dossier

L’accompagnement à la scolarité permet également d’offrir un accompagnement et des conseils aux familles dans le cadre du suivi de la scolarité de leur enfant. Il offre aux parents un espace d’information, de dialogue, de soutien, de médiation, leur permettant une plus grande implication dans le suivi de la scolarité de leurs enfants.

INTERVENTIONS
Sur l’année scolaire 2017-18, ce sont quatorze accompagnateurs scolaires qui interviennent dans le cadre du CLAS dans sept établissements scolaires situés à Haguenau, Bischwiller et Strasbourg.

tableau clas